Ecoles du Monde
Complexe Scolaire les Etoiles




COMPLEXE SCOLAIRE LES ÉTOILES (CSE)
MATERNELLE - PRIMAIRE - SECONDAIRE
INTERNATIONAL BILINGUAL SCHOOL
DISCIPLINE - DYNAMISME - EXCELLENCE
Agrément N°00302/MENA/SG/DEB P
01 BP 5792 Ouagadougou 01
E-mail: cslesetoiles@yahoo.com
Tél.(+226) 602 755 65 / 78 952 921
Burkina Faso




1er jour de la rentrée scolaire 2018 - 2019
le lundi 17 septembre 2018
au complexe scolaire les Etoiles


Un soutien des parents d'élèves à la rentrée pour le désherbage de la cours du complexe.
L'APE


Le Complexe Scolaire les "Étoiles" S'agrandit en nombre d'élèves mais moins en salle de classes.
Nous avons une classe sous arbre cette année 2017-2018, celle de la classe de CP2.
Mais vu notre qualité d'enseignement nous avons la confiance des parents.
Cette confiance nous rassure à la réussite de notre mission.
Le Directeur


L'an 2017 et le 07 avril, le Complexe Scolaire les Étoiles "CSE" reçoit ses amis pour une visite de correspondance.
Cette visite a permit aux élèves et parents d'élèves d'accorder plus de confiance au Fondateur qui les parlait du
projet de correspondance. Nous sommes tous ravi pour cette importance que nos amis nous accordent. Nous serons content
de recevoir tous ceux qui souhaiteront faire notre visite.

CSE


Jeudi 01 juin 2017, ce jour fut une journée de récompenses et de félicitations dans notre école.
Cette cérémonie a reçu la participation de: nos parents, les premiers responsables du Village, nos enseignants et nous élèves.
Nous avons tous eu des cadeaux en fournitures scolaire, des jouets et des encouragements. Nous remercions nos enseignants qui ont
fourni plus d'efforts pour nous amener à faire de bon pourcentage. 100% en moyenne pour passer en classe supérieure.


Notre Premier jour de la rentrée le 15 septembre 2016.
A la mise en propreté de la cours de l'école, nous apercevons
un petit hérisson tout mignon.


Complexe Scolaire "LES ÉTOILES"

* Le CSE organise un projet de Volontariat et d'Action Humanitaire (PVAH).

Ce projet est sans distinction d'horizon de provenance pour des élèves, étudiants et enseignants désirant
apporter leurs expertises à son développement pendant leurs temps libres.
A cet effet, bien vouloir contacter la Direction du CSE les intéressés.

* L'objectif de ce projet est de permettre aux élèves, étudiants et enseignants de profiter
de la diversité scolaire, culturelle, le rythme de vie etc...

Pour les vacances au Burkina Faso le CSE aura le plaisir d'accueillir ses amis (élèves, étudiants et enseignants)
pour les échanges culturels, rythmes de vie, les coutumes, les paysages et des jeux divers.

Le CSE est situé à la périphérie de la ville de Ouagadougou dans la commune de Pabré à 15/20 minutes.

La Direction


NOTE D’INFORMATION

Le Complexe Scolaire LES ETOILES (CSE) est un établissement privé laïc, d’enseignement général mixte. Il vise l’excellence à travers un enseignement de qualité et un cadre de travail agréable. Il est situé dans la périphérie de Ouagadougou dans la commune rurale de Pabré, village Bendatoèga. Il a ouverte ses portes en octobre 2015. Aujourd’hui, il dispose les cinq (05) classes du primaire (CP au CM1).

Le CSE a pour objectif de bâtir ensemble avec les parents un meilleur avenir pour les enfants. A travers une formation de qualité, éducation intégrale et un apprentissage de l’exercice d’une citoyenneté responsable, il entend faire de ses élèves, de futur (e)s femmes et hommes accomplis, s’intégrant harmonieusement dans un monde actif. Aussi, il se donne pour mission :
 D’assurer la formation intellectuelle des élèves ;
 De cultiver l’excellence ;
 D’asseoir une gestion collégiale de l’école et une administration compétente ;
 De promouvoir les activités civiques et culturelles ;
 D’instaurer la discipline ;
 De promouvoir les activités collectives ;
 De promouvoir la solidarité ;
 De promouvoir la santé des élèves ;
 De promouvoir les activités de soutien etc.

Le CSE a une association de parents d’élèves (APE) fonctionnelle qui contribue et participe à la gestion de l’établissement et aux différentes activités culturelles et récréatives des élèves.
Confiez-nous vos enfants, nous ferons d’eux des hommes et des femmes de demain !


The CSE is a bilingual school whose objective is the bringing her contribution of amelioration living conditions of the education of society Burkinabe and in particular the village of Bendatoega. The CSE is in search of a correspondence in an effort to help our students in their trainings for a more effective and enriched scholastic experience.
Our school would be delighted to engage in and maintain correspondence with your school and students in an effort to promote the exchange of educational and cultural differences and similarities. If all time our pupils enjoy this correspondence they could not only decrease our difficulties of training because the exchange between the pupils and their friends will facilitate the assimilation of the knowledge (to know, know-how, know-being) of our pupils, but will reinforce the capacity of action educative also in the middle for a better blossoming of the population of Bendatoega.
We thank you for your attention and express our deepest respects.
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Le CSE est une école bilingue qui a pour objectif d’apporter sa contribution d’amélioration des conditions de vie éducative de la société burkinabé en particulier du village de Bendatoega. Le CSE est à la recherche d’une correspondance dans l’objectif d’aider les élèves dans leurs apprentissages pour un meilleur rendement scolaire.
Notre école sera comblée d’avoir une correspondance pour des échanges sur le plan éducatif, culturel, sportif, et une intégration harmonieuse dans la société en générale. Si toute fois nos élèves jouissent de cette correspondance ils pourraient non seulement diminuer nos difficultés d’apprentissage car l’échange entre les élèves et leurs camarades facilitera l’assimilation des connaissances (savoir, savoir-faire, savoir-être) de nos élèves, mais aussi renforcera la capacité d’action éducatrice dans le milieu pour un meilleur épanouissement de la population de Bendatoega.
Nous vous remercions pour votre attention et veuillez agréer l’expression de nos plus profonds respects.


Le Promoteur / The Promoter
RASBIL Rasmané SAVADOGO


Étoile
Émergente, Tenante, Offerte, Infligé, Lumière, Élégante.

Une Élégante Lumière Émergente, Tenante, Infligée, Offerte par le tout puissant Allah.


RASBIL Rasmané Savadogo


Tous débout avec CSE pour bâtir un monde nouveau sans analphabétisme.
All upright with CSE to build a new world without illiteracy.

Rasbil.


Le Complexe Scolaire les Étoiles (C.S.E) est une école bilingue « Français – Anglais » et comprend le cycle primaire et cycle secondaire. Elle est située à 12 kilomètres au Nord-est de la ville de Ouagadougou, dans la commune rurale de Pabré, province du Kadiogo, région du centre au Burkina Faso. Cette école se trouve à Bendatoega, un village de la localité.

Aujourd’hui plus qu’hier, l’instruction et l’éducation sont des atouts encore plus urgents et plus indispensables au développement de nos populations. C’est dans ce contexte que se justifie pour moi le souci de la création de ce complexe scolaire afin d’apporter ma contribution à l’édification d’une société apte à comprendre et à agir. Le choix de ce village, quant à lui, se justifie par le souci de favoriser l’accès à l’éducation aux nombreux enfants défavorisés par l’insuffisance de couverture scolaire; ce qui a longtemps suscité le taux élevé d’analphabétisme qui mine bon nombre de jeunes de ce village ainsi que les villages environnants.


"La petite Étoile"

Je suis la petite Étoile.
Toute heureuse, toute brillante.
Je suis la petite Étoile filante et brillante.
J’attends de ma famille charité et affection ;
J’attends de ma famille réputation et sagesse.
Qu’elle me comble dans la lumière,
J’ôterai l’obscurité du monde ;
Qu’elle me comble dans la lumière et j’éclairai le monde.

-*-*-
The small Star

I am the small Star.
Very happy, very brilliant.
I am the small star slipping and brilliant.
I wait of my family charity and affection;
I wait of my family reputation and wisdom.
That it fills me in the light,
I will remove the darkness of the world;
that it fills me in the light and I lit the world.
"RASBIL"


LA DIVERSITE AU CSE
Le complexe scolaire les Etoiles (CSE) se souci de l’épanouissement de ses élèves, la promotion des valeurs africaine et met à son sein ces diverses activités qui lui permettra de relever les défis, faire la différence et se faire la référence.
 Bibliothèque {Français-Anglais}
 Informatique et Anglais;
 Activités culturelles (danse & théâtre) ;
 Sorties de visite (lieux touristique du Faso) ;
 Organisation des jeux divers ;
 Musique (Traditionnelle Africaine) ;
 Promouvoir la culture africaine ;
 Etc.

Nous vous invitons et, vous attendons de venir découvrir nos activités.
Pour celui ou ceux qui veulent visiter le Burkina Faso, le CSE est prêt à vous accompagner sur les sites touristique.





BILINGUE
Le CSE offre à ses élèves l’accès et l’apprentissage à d’autres cultures et surtout une ouverture d’esprit au monde anglophone à travers l’enseignement quotidien de l’anglais en tant que lange secondaire.

ACTIVITÉS PARASCOLAIRES
L’établissement propose aux élèves un programme diversifié d’activités parascolaires pour permettre leur épanouissement dans la vie sociale telles que :
- Sorties de visite ;
- Organisation des jeux divers ;
- Skeets & théâtres ;
- Musique & danse
- Etc.

AVANTAGES POUR LES ÉLÈVES
- Excellent apprentissage de la langue française,
- Parfait apprentissage de l’anglais dès le bas-âge,
- Initiation à l’outil informatique dès le primaire,
- Au moins un correspondant élève anglophone et de francophone de même génération par chaque élève,
- Épanouissement scolaire et sociale de l’élève,
- Les trois premiers de chaque classe bénéficient pour l’année suivante des kits scolaires.

DISCIPLINE
Tout élève qui s’inscrit au Complexe Scolaire les Étoiles (CSE) doit se soumettre au règlement intérieur de l’établissement.
DISCIPLINE - RIGUEUR - EXCELLENCE


Au regard de la complexité dans la réalisation d’un tel vœu, nous ne pouvons manquer de vous solliciter un secours. Dans notre quête de correspondance, le C.S.E souhaite correspondre avec une personne physique ou morale, une institution scolaire ou associative pouvant l’aider à grandir et à assurer un bon fonctionnement, tant sur le plan Éducatif que culturel pour l’épanouissement des enfants de Bendatoega.


L'Éducation étant un formidable enjeu, nous éducateurs-éducatrices, enseignants-enseignantes, maîtres et maîtresses, nous en sommes les maîtres d'oeuvre.
Nous nous engageons fermement à la réussite de notre mission éducative.
Le Complexe Scolaire les Étoiles utilisera toutes ses forces et énergies pour accompagner l'état Burkinabé pour le développement de l'éducation.

Rasbil RASMANE


“All for one and one for all”
Every member supports the group and the group supports every member
This saying is used by members of a group when they want to express their loyalty to each other.

« Tous pour un et un pour tous »
Chaque membre soutient le groupe et le groupe soutient chaque membre
Ce dire est employé par des membres d'un groupe quand ils veulent exprimer leur fidélité entre eux.


RASBIL


Nous apprenons de la musique!
Le Promoteur lui même avec son Gony.
Nous vous attendons pour jouer ensemble.


Récitation CSE
LES ÉTOILES

Le ciel est bleu et a besoin d’être éclairé.
Il lui faut de la lumière brillante pour l’éclairer.
Oui ! De la lumière brillante!
Les étoiles brilleront à leur puissance !
Le monde est sombre et doit être éclairé.
Le complexe scolaire les étoiles forme des brillantes étoiles pour son éclairage.
Au complexe scolaire les étoiles, je suis une étoile, tu es une étoile, il est une étoile et nous sommes toutes et tous des étoiles.
Nous brillerons ! Oui nous brillerons pour l’éclairage du monde entier.
Au complexe scolaire les étoiles sortent les futurs leaders.
Être au complexe scolaire les étoiles c’est être une étoile brillante de demain.
Le complexe scolaire les étoiles c’est la clé de la réussite.

Rasbil Rasmané SAVADOGO


L’ouverture du CSE "BS" dans le village Bendatoèga s'explique par le souci profond d'apporter notre modeste pierre de renforcement à l'éducation au profit des nombreux enfants non scolarisés vivant dans ce village. Lequel village souffre actuellement d'un analphabétisme aigu. Le fort taux d'analphabétisme de la population de Bendatoèga est du à cette carence cruciale d'école primaire à son sein.

Le Fondateur: RASBIL Rasmané SAVADOGO


En recherche de solutions pour la réussite du CSE.
In research solution for the success of the CSE.

Tous ensembles avec le CSE pour éradiquer l’analphabétisme dans notre société.

All whole with the CSE to eradicate illiteracy in our company.

-*-*-*-*-*-

Id fãa naatab nin CSE tid yinse korongã kaalma id zãmana pouga.

An bèe nin CSE ka fara gnongon kan ka kounfingna tùunu an ka djamana cõnõ.

Rasbil


L’ouverture du Complexe Scolaire les Etoiles (CSE) "Bilingual School" « Français – Anglais » dans le village Bendatoega s'explique par le souci profond d'apporter ma modeste pierre de renforcement à l’éducation en général {enseignement primaire et secondaire} au profit des nombreux enfants non scolarisés vivant dans ce village. Lequel village souffre actuellement d'un analphabétisme aigu. Le fort taux d'analphabétisme de la population de Bendatoega est du à cette carence cruciale d'écoles à son sein.
Résidant de ce village, le fait de constater la perdurabilité de cette situation malheureuse m’a tant marqué que j’ai entrepris des démarches afin de trouver des voies et moyens nécessaires et subtiles pour faciliter l'accès des enfants de Bendatoega à l'éducation.
Dans l'optique d'un meilleur rendement, et afin d'obtenir un fort taux de scolarisation, nous avons entrepris une politique de divertissement dans le but de donner l’amour aux enfants d’y s'intéresser l’école et aussi leurs permettant à faire des découvertes. Pour ce fait, l'installation d’une bibliothèque et d'une salle d’informatique sont prévues pour les élèves. Nous espérons fort sérieusement mettre l'accent sur le suivi des enfants inscrits au CSE pour leur faire des étoiles (leaders) de demain.
Nous faisons appelle sans distinction à ceux qu’ont les mêmes soucis d’apporter leur solide contribution à l’éducation de nous accompagner à bien réussir notre mission. En ce sens, nous voudrions bien vouloir correspondre à au moins une école maternelle ou primaire, un collège, un lycée, une université ou tout autre établissement pouvant nous aider à garantir un bon fonctionnement des activités scolaires et culturelles au grand profit des enfants de Bendatoega.
Dans l'attente d'une suite favorable, veuillez agréer, notre considération distinguée.


Le Promoteur
M. RASBIL Rasmané SAVADOGO


Photos en plein cours -/- Photographs in full course
-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-
Éducation = Apprendre et Transmettre.
En éduquant on transmet et même temps on apprend.
Éduquer c'est transmettre son savoir à son prochain.
Éduquer c'est changer positivement l'autrui.
Apprendre c'est acquérir la connaissance de son prochain.
Apprendre c'est être plus intelligent aujourd'hui qu'hier.
Je suis fier d'apprendre et j'en serai ravi de le transmettre.
Faisons nous l'éducation notre ressource de développement.
Et nous pourrions nous changer et changer le monde.

"""""""""""""""""
Education = To learn and Transmit.
While educating one transmits and even time one learns.
To educate is to transmit its knowledge to its next.
To educate is to change the others positively.
To learn is to acquire the knowledge of its next.
To learn is to be more intelligent today than yesterday.
I am proud to learn and I will be charmed by it to transmit it.
Let us make us to it education our resource of development.
And we could change and change the world.

RASBIL Rasmané


Si vous avez des connaissances permettez-aux autres de s’y éclairer.
Les bonnes actions nous donnent de la force et inspirent de bonnes actions pour les autres.
Nous devons fixer nos yeux sur l’horizon lointain et en même temps gérer le quotidien.


If you have knowledge let others to illuminate it.
Good actions give us strength and inspire good deeds for others.
We must fix our eyes on the distant horizon and simultaneously manage daily



Direction de qualité et de compétence dans le monde.
Être au CSE c'est devenir leader et compétent dans le monde.

-*-*-*-*-*-
Leadership of quality and competence in the world.
To be in the CSE is to become leader and qualified in the world.

RASBIL


"L’Écolier"

Lève-toi Écolier ! De ton stylo à la main,
rejoints ta classe d’étude.
Par tes cahiers plein de leçons,
l’apprentissage sera fatigant sous l’absence de repos !
Mais de ton cœur vaillant, bosse tes leçons et le savoir t’ouvrira !
Reçois la connaissance de ta bravoure et transmets
ton savoir à tous tes cadets pour que finisse l’ignorance.

-*-*-

The Schoolboy

Beginning Schoolboy! Of your pen with hand,
joined your class of study.
By your books full with lessons,
the training will bet tiring under the absence of rest!
But of your valiant spirit, bump your lessons and the knowledge will open to you!
Receive the knowledge of your bravery and transmit
your knowledge to all your juniors so that ignorance finishes.


*" Le savoir "*

Oh toi le savoir t’es mon guide!.
Je suis la nuit, t’es ma lumière!.
Je suis aveugle et toi t’es mon bâton!.
Je suis le camion et toi, t’es le conducteur!.
Je suis le poisson et t’es la mer!.
Je suis une porte fermé et t’es la clé!.
Je suis un oiseau et toi, t’es mes ailles!.
Je suis la bouche, t’es la parole!.
T’es l’écran de mon ordinateur!.
Je suis le monde, t’es l’univers!.
Je suis une imprimante et t’es l’encre!.
Je suis l’artisan, t’es l’art!.
C’est vraiment avec toi que je suis moi ./.

-*-*-*-

"The knowledge"

Oh you the knowledge you are my guide!.
I am the night, you are my light!.
I am blind and you are my stick!.
I am the truck and you, you are the driver!.
I am the fish and you are the sea!.
I am a door closed and you are the key!.
I am a bird and you, you are the suit them!.
I am the mouth, you are the word!.
you are the screen of my computer!.
I am the world, you are the universe!.
I am a printer and you are ink!.
I am the artist, you are art!.
It is really with you that I am me./.

}-{ RASBIL }-{


" Excellence "

Avec toi je pourrai faire le tour du monde ;
Dominer l’ignorance et relever le défit ;
Maitriser la technologie comme un ange ;
Rayonner comme le soleil au ciel ;
Diriger comme un général dans une armée ;
Piloter comme un pilote de l’air ;
Être leader de ma génération ;
Être la référence de mes cadets ;
C’est toi qui fais mon honneur.

C-S-E


Complexe Scolaire les Étoiles "Bilingual School"
Éduquer pour construire l'avenir!

Ensemble pour le développement éducatif


“A friend in need is a friend indeed”
Someone who helps us when we are in trouble is a real friend.

« C'est dans le besoin qu'on connaît ses véritables amis »
Quelqu'un qui nous aide quand nous avons des ennuis est un vrai ami.

Rasbil


“You can lead a horse to water, but you can’t make him drink”
You can give someone an opportunity, but you can’t make him take advantage of it.

« Vous pouvez guider un cheval arrosé, mais vous ne pouvez pas l'inciter à boire »
Vous pouvez donner à quelqu'un une occasion, mais vous ne pouvez pas l'inciter à tirer profit d’elle.


“Time heals all wounds”
As time passes, people get over insults, injuries, and hatreds.

« Le temps guérit toutes les blessures »
Avec le temps, les gens obtiennent au-dessus des insultes, des blessures, et des haines.

"Dans cette photo"
Ce sont les frères amis de Rasbil
Je vous aime tous mes frères
Que Dieu nous bénisse les frères!

“In this photograph "
They are the friendly brothers of Rasbil
I love you all my brothers
That God blesses us the brothers!

Rasbil


“Money is the root of all evil”
Most wrongdoing occurs because people are greedy for money and the things it will buy.

« L’argent est la racine de tout le mauvais »
La plupart d'injustice se produit parce que les gens sont avides pour l'argent et les choses qu'il achètera.

Rasbil


La Culture
La culture est l'ensemble des connaissances, des habiletés et des usages acquis par l'expérience et l'état de conscience. Elle décrit, qualifie et emploie les ressources des mondes des organismes, des animaux et des humains en complément naturel.
Parfois certains cherchent à l'approfondir. Alors, elle rassemble les savoirs, les croyances, les pratiques, l'imaginaire, la créativité et les idéologies des intellectuels, des religions, des arts, des sciences et des sports, en groupes de personnes, qui constituent l'élite et/ou le peuple. La culture se définit ainsi comme la diffusion de tous ces savoirs et, mieux encore, la transmission du goût pour la connaissance.
Dans un contexte de mixité sociale, la culture devient la connaissance des structures et des manifestations qui font l'unité d'un groupe, d'une collectivité ou d'une société. En changeant de perspective, on peut envisager alors une culture de masse commune à toute une société gouvernée et diffusée au moyen de techniques industrielles.

RR


Parlant de Mon Burkina Faso

Avant la colonisation

On sait peu de choses de l'histoire ancienne du Burkina Faso. Une civilisation néolithique y a produit des pierres taillées, des motifs gravés et de la poterie au Ier millénaire av. J.-C. Ensuite apparut l'agriculture avec des défrichements de la forêt primaire. Une vague de cavaliers vint alors greffer une aristocratie militaire sur cette structure. Détenteurs du pouvoir politique, ces cavaliers passèrent des accords avec les autochtones qui restèrent propriétaires du sol. Cette organisation apparaît encore sous forme de chefs de cantons et chefs de la terre.

L'empire du Ghana est le premier à dominer la région. Plusieurs vagues d'immigration amènent les Mossi du XIe au XIVe siècle. Leur intégration aux populations locales donna naissance à quatre royaumes dont le plus septentrional et le plus important, le Yatenga eut des rapports conflictuels avec son puissant voisin du Soudan Occidental, L'empire du Mali, allant jusqu'à conquérir Tombouctou en 1329. Doté d'une administration centralisée et d'une défense efficace, le Yatenga résista à l'islamisation que tentait de lui imposer l'empire des Songhaï.

D'autres invasions brassèrent la population de l'actuel Burkina : Gourmantché, Bwa, Sénoufos, Gan, Bambaras puis, dans le nord, Touareg, Peuls, Songhaïs et Djerma, Malinké.

D'autres vagues d'immigration au XIXe siècle s'accompagnent d'islamisation. C'est le cas des Peuls qui contrôlent l'est de la Volta dès 1810. Le Mogoo Naaba de Ouagadougou est sous une pression constante.

Période coloniale

Des premières colonies à la création d'une colonie autonome
En 1888, une première expédition française atteint le territoire de l'actuel Burkina Faso, menée par le capitaine Binger; à Ouagadougou, ce dernier est reçu par le Mogho Naaba. Deux ans plus tard, le docteur Crozat traverse à son tour la région, s'arrêtant à Bobo-Dioulasso, où la princesse Guimbi-Ouattara le reçoit, puis à Ouagadougou, où il est lui aussi reçu par le Mogho Naaba. Le climat entre Occidentaux et indigènes se tend en 1891, avec l'expédition du capitaine Monteil, chargée de reconnaître la ligne Say - Barroua fixée par la déclaration franco-britannique du 5 août 1890 : il visite Ségou, Sikasso, mais à Ouagadougou, le Mogho Naaba refuse de le recevoir. D'autres missions suivent, notamment celles de Ménard et Beaulot en 1891-1892. En 1894, les troupes françaises entrent à Ouagadougou.

Après l'occupation de Ouagadougou le 23 décembre 1896, le Mogho Naaba accepte le protectorat des Français, qui sont engagés dans une course aux colonies avec les Britanniques. Les autres royaumes mossi lui emboîtent le pas. Tandis que se constitue l'Afrique-Occidentale française jusqu'en 1919, les territoires mossi sont rattachés à une entité dénommée Haut-Sénégal-Niger. Durant la Première Guerre mondiale, malgré une résistance à la conscription dans le Bwamu et le pays Marka, ce qui conduit à la guerre du Bani-Volta, ce sont les Mossi qui fournissent l'essentiel du contingent des Tirailleurs sénégalais.

La Haute-Volta de 1919 à 1958
Haute-Volta.

Ouagadougou vers 1930
C'est en 1919 qu'est constituée la colonie de Haute-Volta dans le territoire de l'actuel Burkina ; elle comprend sept cercles : Gaoua, Bobo-Dioulasso, Dédougou, Ouagadougou (chef-lieu), Dori, Say et Fada N'Gouma. Cependant, plusieurs éléments rendent l'autonomie de la Haute-Volta problématique : d'une part, les colonies voisines convoitent ce réservoir de main d'œuvre, et la colonie manque d'un accès à la mer ; d'autre part, l'administration coloniale doit restreindre ses frais de fonctionnement. C'est pourquoi, en septembre 1932, la Haute-Volta est dépecée au profit du Soudan français (actuel Mali), de la Côte d'Ivoire et du Niger, en dépit des protestations du Mogho Naaba. Cependant, après les services rendus pendant la Seconde Guerre mondiale, la Haute-Volta fut reconstituée en 1947 ; le Mogho Naaba Kom, plus important chef traditionnel burkinabé, entreprend de nombreuses démarches pour obtenir cette mesure, écrivant notamment au président de la République Vincent Auriol.

La création de nouvelles infrastructures politiques contribuent à associer les autochtones à la gestion du territoire. Les premiers conseils municipaux sont élus, ainsi qu'une Assemblée territoriale ; des représentants sont envoyés auprès du Parlement métropolitain (à l'Assemblée nationale: Gérard Ouedraogo, Joseph Conombo, Nazi Boni, Henri Guissou, Mamadou Ouedraogo), de l'Assemblée de l'Union française et du Grand Conseil de l'AOF. Le 31 mars 1957, la nouvelle Assemblée territoriale est élue au suffrage universel, et désigne un gouvernement de douze membres. Ouezzin Coulibaly, député de Côte d'Ivoire mais originaire de Haute-Volta, est élu vice-président, puis président de ce gouvernement, mais meurt le 7 septembre 1958. Maurice Yaméogo, soutenu par Félix Houphouët-Boigny et l'UDV (Union démocratique voltaïque) lui succède. Le 17 octobre, le Mogho-Naaba fait rassembler plusieurs centaines de personnes devant le palais de l'Assemblée territoriale, en vue d'établir une monarchie constitutionnelle, sans succès.

Indépendance

République de Haute-Volta.
La Communauté française, proposée par référendum le 28 septembre 1958, est acceptée par 99,5 % des votants, et 75 % des inscrits. Le 11 décembre de la même année, la République voltaïque est proclamée, et adhère aussitôt à la Communauté. En 1959, la République devient autonome, et se retire dès le mois de mars du projet de Fédération du Mali qui réunissait la Haute-Volta, le Soudan français, le Dahomey et le Sénégal. L'Assemblée territoriale de 1957 devient Assemblée constituante et élabore une Constitution, adoptée par référendum le 15 mars 1958 - on observe cependant à cette occasion des divergences géographiques : les électeurs de l'Est du pays approuvent majoritairement le projet, tandis que ceux de l'Ouest, plus intéressés par le projet de fédération, sont plus nombreux à voter « non ».

Aux élections législatives du 19 avril 1959, le Rassemblement démocratique africain (RDA) arrive très largement en tête avec 70 % des suffrages, et occupe 65 des 75 sièges de l'Assemblée puis 71 à la suite de désistements : le PRA, très minoritaire, disparaît peu après. Le sénateur Koné Begnon est élu président de l'Assemblée, et Maurice Yaméogo, qui avait succédé à Ouezzin Coulibaly à la tête du gouvernement, devient président du Conseil des ministres. Après une période de relative instabilité, l'autorité de l'État est peu à peu rétablie. Yaméogo renforce son autorité en étant élu à la tête du Rassemblement démocratique africain le 30 décembre 1959 ; le 5 août 1960, la Haute-Volta obtient l'indépendance...

Période moderne

Après avoir tenté d'imposer l'Union démocratique voltaïque (UDV) en tant que parti unique, le premier président Maurice Yaméogo est contraint de démissionner le 3 janvier 1966 à la suite de soulèvements populaires provoqués par son train de vie, sa vie privée (répudiation de son épouse chrétienne, etc) sa politique d'austérité (diminution des salaires des fonctionnaires, augmentation des impôts…) alors qu'il avait été réélu à la présidence l'année précédente avec 99 % des suffrages.

De 1966 à 1980 : Lamizana au pouvoir

Au nom de l'armée, et après trois jours d'hésitation, le lieutenant-colonel Aboubacar Sangoulé Lamizana prend le pouvoir ; il renverse la Première République, instaure un régime militaire autoritaire et supprime les partis politiques. Le 12 février 1969, il nationalise les écoles privées catholiques. Le régime s'assouplit peu à peu, et le 20 novembre de la même année, les partis politiques sont à nouveau autorisés. Le 14 juin 1970, le chef de l'État fait approuver par référendum une nouvelle Constitution ; c'est le début de la Deuxième République. Ce texte attribue la présidence de la République au militaire le plus ancien dans le grade le plus élevé, et accorde au moins un tiers des portefeuilles ministériels à l'armée.

Des élections législatives ont lieu le 20 décembre 1970. La démocratisation est cependant de courte durée, puisque le 8 février 1974, Lamizana opère à nouveau un coup de force, suspend la constitution, dissout l'Assemblée nationale, mettant ainsi fin à l'éphémère Deuxième République. La rivalité entre Gérard Ouédraogo, le premier ministre, et Joseph Ouédraogo, président de l'Assemblée nationale, avait dans les mois précédents conduit à une paralysie des institutions. L'armée reprend le pouvoir. Fin 1974, un conflit frontalier oppose la Haute-Volta au Mali, ne se traduisant cependant que par quelques escarmouches frontalières.

Le 27 novembre 1977, une nouvelle Constitution est approuvée par référendum, donnant naissance à la Troisième République. Aux élections législatives de 1978, sept partis sont en présence, mais seuls les trois partis arrivés en tête sont autorisés à poursuivre leurs activités. Vainqueur de l'élection présidentielle en mai 1978, Lamizana est confronté à un mouvement de grève générale en 1980, organisé par la Confédération des syndicats voltaïques. Le 25 novembre 1980, il est renversé par le colonel Saye Zerbo, qui est à la tête du Comité militaire de redressement pour le progrès national (CMRPN).

Les années 1970 voient le développement de l'agro-industrie cotonnière au Burkina Faso, via la Société Burkinabè des Fibres Textiles (Sofitex), une société d'économie mixte, d'abord publique puis privatisée, créée en 1974 qui a pour mission de succéder à la Compagnie Française pour le Développement des Textiles. Dans l'ouest du pays, la région cotonnière de Bobo Dioulasso, près de la frontière ivoirienne, elle devient le principal levier des changements économiques et sociaux. L'histoire de la culture du coton en Afrique noire s'étant traduit par une forte croissance entre 1970, et 2005, elle fait du Burkina le premier producteur du continent à la fin des années 2000.

De 1980 à 1983 : Saye Zebo et le CMRPN, Jean-Baptiste Ouédraogo et le CSP

Cependant, deux ans plus tard, le 7 novembre 1982, celui-ci est à son tour renversé, et doit céder le pouvoir au Conseil provisoire de salut du peuple (CPSP) du commandant Jean-Baptiste Ouédraogo. Ce dernier choisit pour Premier ministre Thomas Sankara, qui ne reste au pouvoir que jusqu'au 17 mai 1983, moment où il est arrêté et emprisonné.

De 1983 à 1987 : Thomas Sankara, le CNR et la révolution

Suite aux événements du 17 mai, le 4 août 1983, une partie de l'armée se soulève, conduite par le commandant Jean-Baptiste Boukary Lingani et les capitaines Blaise Compaoré, Thomas Sankara et Henri Zongo. Le putsch fait plusieurs dizaines de morts et de blessés. Le CSP est renversé, puis remplacé par le Conseil national de la révolution (CNR). Thomas Sankara devient chef de l'État, fonction qu'il cumule avec celle de ministre de l'Intérieur et de la Sécurité. Blaise Compaoré est le numéro deux du régime.

L'année suivante, le 4 août, à l'occasion du premier anniversaire de la révolution, le pays est rebaptisé Burkina Faso (« Pays des hommes intègres »), un nouvel hymne national, une nouvelle devise (« La patrie ou la mort, nous vaincrons ») et un nouveau drapeau sont choisis ; on procède également à un nouveau découpage territorial, qui donne naissance à vingt-cinq provinces et 121 départements.

Affrontements avec le Mali
Guerre de la Bande d'Agacher.
Pendant la période révolutionnaire, le Burkina Faso fut impliqué dans la guerre de la Bande d'Agacher (ou guerre de Noël) entre les 14 et 30 décembre 1985. L'épisode marquant de cette guerre fut le bombardement du marché de Ouahigouya, troisième ville du pays, par les forces aériennes maliennes et qui causa de nombreuses victimes civiles.

Le résultat de cette guerre, qui causa de grave tensions à l'intérieur du régime burkinabé, fut une partition de ce territoire (la Bande d'Agacher) par un arrêt de la Cour internationale de justice du 22 décembre 1986.

De 1987 à 2014 : Blaise Compaoré
Au bout de 4 ans de régime révolutionnaire, le président Sankara est renversé à son tour par Blaise Compaoré, le 15 octobre 1987. Thomas Sankara est assassiné lors de ce coup d'État, au cours d'une réunion du Conseil de l'Entente. Une des premières mesures que prend Blaise Compaoré est la dissolution du Conseil national de la révolution qu'avait créé Sankara ; il crée un nouveau parti, le Front populaire (FP).

Blaise Compaoré a été au pouvoir de 1987 à 2014. Compaoré est élu pour la première fois en 1991, et réélu en 1998, 2005 et 2010. Il démissionne le 31 octobre 2014.

Le multipartisme est instauré en 1991. En 1992, une grande partie des entreprises d'État sont privatisées.

En 2011, on assiste un mouvement de forte contestation de la violence policière et de l’injustice sociale. Le facteur déclencheur de cette crise a été la mort suspecte d'un élève du nom de Justin Zongo après son interpellation par la police à Koudougou.

Révolte de 2011 au Burkina Faso.
Le 30 octobre 2014, Blaise Compaoré fait face à un soulèvement populaire contre son projet de modification de l'article 37 de la loi fondamentale limitant le nombre de mandats présidentiels, afin de se représenter en 2015. À la suite des émeutes, Blaise Compaore convoque l'article 43 et décrète la vacance du pouvoir le 31 octobre 2014. Le chef d’état-major des armées, Honoré Traoré, annonce alors la création d’un «organe de transition», chargé des pouvoirs exécutif et législatif, dont l’objectif est un retour à l’ordre constitutionnel «dans un délai de douze mois». Le 1er novembre 2014, l'armée publie un communiqué qui affirme son soutien à Isaac Zida comme président de transition7. Honoré Traoré en est un des signataires, ce qui implique son renoncement au pouvoir. Le 17 novembre, le diplomate Michel Kafando est nommé président de transition. Il nomme Isaac Zida, premier ministre.

Notre actuel président est Roch Marc Christian Kaboré. Un président élu démocratiquement lors des élections couplés du 29 novembre 2015. Il nomme Paul Kaba Tiéba, premier ministre.

----------------
CSE
RASBIL Rasmané SAVADOGO


Je suis Burkinabé

Je suis descendant de Ouédraogo.
Le père fondateur du royaume Mossi.
Je viens du Burkina Faso le pays des hommes intègres.
Si tu ne le comprends pas, je suis héritier du capitaine Thomas SANKARA.
L'héros de l'Afrique.
J'aime mon Faso, le Faso des hommes dignes.
Être Burkinabé c'est être digne, honnête, intègre, social et courageux.
Je suis fier d'être Burkinabé et que vive le Burkina Faso.

I am Burkinabe

I am downward of Ouédraogo.
The founding father of the Mossi kingdom.
I come from Burkina Faso the country of the just men.
If you do not understand it, I am heir to the captain Thomas SANKARA.
The hero of Africa.
I like my Faso, Faso of the worthy men.
To be Burkinabe is to be worthy, honest, integrates, social and courageous.
I am proud to be Burkinabe and whom Burkina Faso lives.



Blogs, Correspondants...
Correspondance internationale pour les jeunes
Complexe Scolaire les Etoiles (Ecoles du Monde)    -    Auteur : Rasbil - Burkina Faso


2575 visiteurs depuis 2016-02-17
dernière mise à jour : 2018-09-19

Blogs / Pages perso  -  Etudiants du Monde / Students of the World
Etudiants du Monde >> Sites Perso / Blogs >> Ecoles du Monde >> Blog #13548
Crée ton propre blog (gratuit) !

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish