Ecoles du Monde
ARC EN CIEL - LA SALLE DES PROFS
LA SALLE DES PROFS


DES NOUVELLES DE PÉKIN (CHINE)
Le temps n'a pas été très typique ici cet hiver. Nous avons eu un mois
très froid avant Noël, à la suite d'une chute de neige. Un bon mois
avant la date habituelle, le thermomètre est tombé à moins 13°C tous
les matins, il soufflait un grand mistral sec et froid, avec un ciel
splendidement bleu. Depuis cela s'est radouci, même s'il gèle encore
un peu, mais que de grisaille, de brume, de nuages. Le temps flirte
avec la neige, mais il n'en est tombé qu'une fois, et elle a vite
fondu. Là c'est bien déprimant. Ces jours-ci un vent aigre souffle,
l'air est très humide (mes pauvres articulations...) et surtout c'est
déprimant de ne voir le soleil qu'en passant, pour ainsi dire. Je n'ai
jamais vu un hiver comme cela ici.
Pour la Toussaint mon mari et moi étions allés dans le sud de la
province du Gansu (nord-ouest de la Chine), aux confins avec celle du
Si Chuan, dans une vallée perdue au milieu des montagnes, où le
micro-climat a permis d'acclimater des ...oliviers!(seul endroit en
Chine!) lesquels commencent à produire et une huilerie a commencé à
tourner. C'était le moment de la récolte des olives et nous allions en
acheter, que nous avons expédiées ici et traitées, pour les utiliser et
les vendre dans notre café. Les olives importées sont si coûteuses. En
tout cas cela fut un voyage agréable (17 heures de train-couchettes
puis six heures d'autocar (six seulement grâce à la nouvelle route,
par l'ancienne, nous a-t-on dit, il en fallait quinze...). Les paysages
étaient splendides, des pentes couvertes de luxuriantes forêts aux
incroyables couleurs d'automne, avec même des mélèzes!!! Puis, plus au
sud des pentes sculptées en terrasses agricoles jusqu'à des altitudes
vertigineuses, avec des paysans et des boeufs qui grimpaient le long
d'étroits sentiers en lacets... La vallée de Wu Du elle-même rappelait
pas mal l'Italie du Nord. La cuisine locale par contre, n'avait rien
d'italien. Les piments rouges très forts se retrouvent dans tout, ainsi
qu'une épice que les Européens appellent poivre du Si Chuan, qui a un
goût très particulier dont je raffole et qui crée une très agréable
sensation d'engourdissement dans la bouche.
À LIRE dans le numéro de décembre 2005 de LA CLASSE - LES MENSUELS PRATIQUES DES PROFESSEURS DES ÉCOLES, un article sur le réseau ARC EN CIEL.
UNE PROPOSITION D'ÉCHANGE DE CLASSES
AVEC L'ITALIE
ISTITUTO MAGISTRALE STATALE “don CARLO GNOCCHI”
ad ind. socio-psico-pedagogico e linguistico
Via Cupa Lunga – 81024 MADDALONI (Ce) - ITALIA
tel. 0039-0823-436035 – fax 0039-0823-204968 – e-mail: cepm05000p@istruzione.it

Objet: Demande de partenariat

Chers Collègues,
Je m’appelle Anita Schiavo et je suis professeur de français. Mon Lycée est intéressé à un projet d’échange de classes avec un Lycée français soit dans le cadre du Projet Comenius, soit au delà du Comenius.
Mon institut a environ 750 élèves entre 14 et 18 ans, 75 professeurs avec l’enseignement de lettres modernes, latin compris, anglais, français, espagnol, matières scientifiques, droit, matières artistiques et musicales, philosophie, pédagogie et psychologie.
Maddaloni se trouve dans la région Campanie. C’est une ville de 40.000 habitants environ, fondée par les Romains, c’était l’ancienne Calatia. Elle est à 8 km. de Caserta (où il y a le magnifique Palais Royal construit au XVIIIe siècle sur le modèle du château de Versailles), à 20 km de Naples, à 30 km de Pompéi, d’Erculanium, à 40 km de Sorrento, Positano, Amalfi et Capri. Le climat est très doux et les gens très gentils et aimables.
Nous avons déjà réalisé des projets d’échange de classes avec la France et l’Espagne et des projets scolaires Comenius dans les dernierères 6 années.
Le projet que nous allons proposer se propose d’améliorer la coopération européenne entre les différents pays et de développer le sentiment de participation à une commune identité européenne.
Il pourrait etre synthétisé en grandes lignes dans les objectifs suivants :
1 – réfléchir chacun sur sa propre identité à travers un travail multidisciplinaire de recherches de ses propres traditions culturelles. Donc, élaborer un itinéraire didactique commun qui permette la communication en utilisant les différents languages.
2 – A travers l’échange de ces informations
a) arriver à connaître une autre réalité culturelle ;
b) se comparer avec elle, en répérant les éléments communs et ceux qui les diffèrent ;
c) apprendre à se comprendre et se respecter réciproquement.
3 – S’échanger des expériences et des rensignements en ce qui concerne le passage de lécole au monde du travail et comment l’école prépare les étudiants au choix de leur travail.
C’est une proposition de projet, mais nous sommes ouverts à d’autres possibilités de projet que vous voulez nous proposer. Je tiens à préciser que pour nous ce n’est pas important si l’italien n’est pas enseigné dans votre Lycée.
Je vous remercie d’avance dans l’espoir d’avoir une réponse affirmative.
Vous pourrez répondre aussi à mon e-mail personnel: anita.schiavo@virgilio.it.
Veuillez agréer mes meilleures salutations

Anita Schiavo




On a d'abord travaillé sur la météo
Parce qu'on nous l'a imposé plus haut

Mais quand on a vu les Martin's travaux
On s'est dit que ce serait rigolo

C'est drôle de savoir que chez nous il fait toujours beau
Quand, ailleurs, il ne fait déjà plus très chaud

On a appris qu'on envoie des satellites très haut
Alors qu'avant on observait des crapauds

"Mais comment savoir s'il pleut, s'il mouille
Si vous mangez vos grenouilles ?"

M'a demandé une de mes crapouilles
Qui en a déjà plein la citrouille !

Géraldine, Institutrice à International School of Louisiana, New-Orleans, Louisiane, U.S.A
PERCER LES SECRETS DE LA SCIENCE...

Le vent, l'orage qui gronde, la pluie, le gel... La météo a de nombreux visages.

Et il est difficile de prévoir le temps qu'il fera demain ! C'est un savant dosage de soleil et de pluie, d'air et d'eau.

Comment naît le vent ? Qu'est ce que la foudre ? Et pourquoi fait-il si froid au Pôle Nord ?

Beaucoup de questions auxquelles nos élèves vont tenter de répondre au fil de leurs études, avec l'espoir caché de peut-être PERCER LES SECRETS DE LA SCIENCE POUR DEVENIR À LEUR TOUR DES PRÉVISIONNISTES.

En tout cas, nous leur souhaitons d'y parvenir...

Géraldine, Institutrice à l'I.R. de Treillières - Loire Atlantique - France
CHI TEMPU FACE ?

Quel temps fait-il ?
Voilà une question qui revient quotidiennement dans les conversations.

La science météorologique est un outil pour notre pédagogie. Elle fait appel aux concepts de coopération et d'interdisciplinarité. Il suffit de voir la motivation de nos élèves pour nous convaincre que la démarche est juste.

Pour nous îliens, le réseau représente une ouverture vers l'extérieur, l'échange et la communication vers d'autres cultures.

Nous souhaitons donc un large succès à ce projet.
À bientôt.

Jean-Marie et Philippe, Professeurs au Collège Giraud de Bastia - Corse - France
Y'A PLUS D'SAISONS

UN RÉSEAU MÉTÉO DES ÉCOLES DANS LE MONDE

C'est vrai que c'est l'été ici, quand c'est l'hiver là-bas ; c'est vrai qu'il fait jour là, quand il fait nuit ici.

Alors l'idée est venue de donner aux jeunes de cette planète l'occasion de démontrer que nous avons tous le même soleil, et que nous vivons tous sur la même terre.

Aujourd'hui, il sont plus de 500 dans le monde à échanger des relevés, des observations... Fait beau ? Fait pas beau ? Parler de la pluie et du beau temps est aussi un formidable moyen de communiquer.

BON VENT À CETTE BELLE AVENTURE MÉTÉO !

Martine, Institutrice à l'IME de Meyrieu les Étangs - Isère - France
Je suis toutefois un peu déçu par le manque de communications interclasses : le côté « réseau » ne fonctionne pas réellement. Les projets pour l’an prochain sont donc les bienvenus. Je reste sceptique quant à l’importance du site web :c’est une belle aventure pour Martine, cela ouvre sur plus de monde et fait une bonne pub pour le réseau mais le réseau doit fonctionner de par lui même.

Laurent
École publique « la fritillaire » Savigny en Véron

Classe :cm1/cm2

Adresse : 2 rue du stade 37420
Savigny en Véron
Pays :France
J’adore ce projet et j’apprécie énormément le travail de Martine, car elle est super bonne en informatique et je la félicite !!! Tout a été formidable dans ce projet et je l’ai présenté dans 2 séminaires au niveau national. Je voudrais pour l’année prochaine continuer le travail au projet et établir une correspondance régulière entre mes élèves et les élèves d’un pays membre du réseau. Serait-il possible ? La communication avec les autres membres du réseau a été inexistante pour moi. Et pour les autres ?
Merci, martine pour l’occasion offerte de travailler ensemble !

École :Constantin Negreanu

Classe :VI A, VII A prof. Ecaterina Birlan

Adresse :283 rue Traian, Drobeta-Turnu-Severin, code 220174, département de Mehedinti

Pays :Roumanie

Nous avons été débordés par nos multiples projets pour pouvoir adhérer plus franchement, de plus se sont greffés les problèmes que j’ai décrits.

Mais nous ne désespérons pas de vous adresser une petite surprise sur le thème des dérèglements climatiques avant la fin de cette année scolaire...

J’ai sans doute oublié des choses...

J’ai créé un lien vers Le réseau Météo des Enfants du Monde à partir de note site de la SEGPA (MERCI d’avoir insérer le notre à partir du Blog)

Il y a des nouveautés à découvrir sur notre site (à condition d’avoir l’ADSL)

Pour l’an prochain je souhaiterais qu’à l’intérieur de nos classes les élèves puissent communiquer directement entre eux par messages électroniques sur les sujets « qui leur tiennent à cœur » sur la boîte principale de la classe sous forme de fichiers joints textes ou photos ou dessins... Pour stimuler l’expression individuelle, favoriser l’autonomie, restaurer une certaine confiance en soi au travers des TICE.
J’espère aussi reprendre l’utilisation du « Petit Rapporteur Météo ».

Gilles

École : SEGPA Collège du Val du Gy

Classe :6 E

Adresse : 284, rue Albert Derbecourt 62810 AVESNES-LE-COMTE

Pays :FRANCE

UNE LETTRE D'UNE FUTURE COLLÈGUE - ÉTANG SALÉ - LA RÉUNION - FRANCE :

J'aimerais bien participer à ton projet mais je ne suis pas sûre d'avoir tout compris :
- qui propose le défi (les élèves ou la maîtresse ?),
- quels sont les relevés à faire (température ? autre ?),
- pourrais-tu me donner des précisions sur le défi mensuel ?,
- les élèves auront-ils un autre contact (pour faire un peu connaissance, je veux parler de tes élèves et des miens ?).

J'habite à L'Etang-Salé dont je suis originaire.
Florence
Nous avons, après de nombreuses demandes et redemandes,
justifications... l'accès à l'Internet dans la classe. C'est super, les
élèves entrent eux mêmes les données dans le tableau puis envoient le
tout à Martine qui fait un travail remarquable ensuite ! Mais quand
l'ordinateur tombe en panne ... on patiente !
Je souhaiterai plus de communications entre les classes du réseau, j'ai
beaucoup apprécié les divers envois de photos, je pense qu'on pourrait
plus développer cela.

Françoise - IME Les Papillons Blancs
AIX LES BAINS - SAVOIE - FARNCE
J’aimerais faire correspondre ma classe avec certaines classes du réseau pour communiquer avec autrui et découvrir d’autres civilisations et cultures et se situer par rapport à elles
Je salue l’idée de réserver un espace d’échanges pour les enseignants sur le site que l’on doit enrichir progressivement.
Cette modeste participation de ma classe a été bénéfique mais elle sera plus importante
l’année prochaine.
A la fin, je dois féliciter la coordinatrice de ce projet pour ses efforts titanesques qui méritent des louanges.

LATRACH LOFTI - DAR CHAÂBANE - Tunisie
Bonjour
Pourquoi pas l'écriture d'un roman collectif, j'ai déjà participé à ce
genre de travail et mes élèves d'alors (des CP) avaient bien mordu au
projet. Quant aux défis, je ne crois pas, mes élèves ont un petit niveau
qui ne leur permettra pas je pense (quoique?) de participer.
A bientôt
Françoise - AIX LES BAINS - France
Je voulais une explication sur ce qui suit:
Dans TRAVAUX DE SAISON :
- Déterminer l'index UV
- Les effets de la météo et de l'altitude sur l'index UV
C'est quoi l'index UV ?
Jai cherché dans le site mais je n'arrive pas à trouver.
J'ai bien vu travaux de saison mais je n'ai pas compris l'index UV.
Merci et bien des choses.

OUMAR SADIO - DAKAR - SÉNÉGAL
Le soleil n'émet pas que de la lumière visible (celle qui, dans notre oeil, crée les couleurs). Il émet aussi des ULTRAVIOETS (UV), qui sont classés en 3 catégories :

>>> les UVC, les plus dangereux car ils provoquent des cancers et des malformations. L'atmosphère (essentiellement la couche d'ozone) filtre entièrement les UVC.
>>> les UVB, absorbés à 90% par la couche d'ozone, sont, eux, responsable des coups de soleil, des cancers de la peau, de la cataracte (opacification du cristallin de l'oeil)
>>> les UVA, qui pénètrent plus profondément dans le peau, contribuent principalement à l'apparition de certains cancers de la peau, à la cataracte et au bronzage des peaux blanches.

On ne voit pas et on ne sent pas les ultraviolets. Il ne faut pas associer "risques solaires" et températures élevées. Lorsqu'il y a du vent ou un voile nuageux, ou lorsqu'on est en montagne ou encore qu'on vient de se baigner, on a une sensation de fraîcheur alors même qu'il peut y avoir beaucoup d'UV. C'est généralement dans ce types de conditions qu'on attrape les coups de soleil les plus sévères (car on ne pense pas à se protéger) et rarement lorsqu'il fait 40° à l'ombre ! De plus, nous ne pouvons pas voir les ultraviolets (notre rétine n'y est pas sensible). Ainsi, sans être éblouis, nos yeux peuvent être exposés à de fortes quantités d'UV. C'est notamment le cas lorsqu'il y a un voile nuageux.

L'INDEX UV est UNE ÉCHELLE INTERNATIONALE, adoptée, en1995, par l'Organisation Mondiale de la Santé, l'Organisation Mondiale de la Météorologie et le Programme des Nations-Unies pour le Développement. Son but est de sensibiliser et d'informer les populations.

>>> un index UV entre 1 et 2 est généralement qualifié de FAIBLE
>>> un index UV entre 3 et4 est qualifié de MODÉRÉ
>>> Entre 5 et 6, il est ÉLEVÉ
>>> Entre 7 et 8, il est TRÈS FORT
>>> Au delà de 9, il est EXTRÊME

Pour vous donner une idée, en juillet, en France, à Meyrieu les Étangs, l'index UV est de 8, et au Sénégal, à Dakar, il est de 12...

Les différentes couleurs de peau sont dues à l'adaptation du corps humain au cours de son évolution : les zones géographiques très exposées au soleil ont favorisé les peaux foncées. La couleur de peau d'une population dépend de deux facteurs : la latitude (c'est à dire l'exposition aux UV) et la durée d'adaptation. Cette durée est très longue (des dizaines de milliers d'années) ce qui explique que, pour des latitudes identiques, les populations d'Amérique Latine aient la peau plus claire qu'en Afrique, peuplée depuis plus de 100 000 ans.

Martine - Meyrieu les Étangs - France (in "VIVRE AVEC LE SOLEIL" - Ed Hatier)


Notre collègue OUMAR SADIO de DAKAR a écrit cette lettre à l'ensemble des membres du réseau.

Il explique ses conditions de travail et formule une DEMANDE DE SOUTIEN.




BASTIA, 21 juin 2005

Tout d'abord félicitations pour le travail accompli par Martine .Nous allons nous reinscrire pour continuer l'aventure. Toutefois j'aimerais pour mes élèves qu'ils puissent correspondre avec d'autres.Il me semble que les échanges entre differentes cultures soient nécessaires . Lors de notre adhésion, on pourrait l'ajouter dans nos obligations . Merci Martine
jean-marie
le 22 juin 2005
Bonjour ,

À Treillières on est plutot fier d'avoir participé à ce grand projet. L'an prochain nous avons bien l'intention de poursuivre ....avec ou sans difficultés .....

bilan positif d'une année riche

Géraldine
Collège du Bassin Bleu, Sainte Anne - La Réunion, le 22 juin 2005

Bien sûr le projet est motivant! Le scénario est là, vive l'apprentissage.
Il reste les détails techniques. Par exemple, nos élèves pourront-ils correspondre avec les vôtres et tous ceux impliqués dans le projet? Avez-vous de la documentation, des fiches ou des liens internet pour fabriquer les instruments de mesure servant pour les relevés?
Muni de votre courrier je vais présenter aux collègues ce projet pour ensuite persuader notre Principal.
A très bientôt!
Meyrieu les Étangs, le 22 juin 2005.

Cette fin d'année scolaire est l'occasion de faire le premier bilan de l'action que nous avons menée depuis septembre dernier. Il ressort de l'évaluation que j'ai lancée le mois dernier, un global sentiment de satisfaction et une question centrale à travailler ensemble :

COMMENT METTRE NOS ÉLÈVES EN PLUS GRANDE COMMUNICATION ? Individuelle ? Collective ?

La rubrique "ON EN PARLE À LA RÉCRÉ" est destinée à cela. Les élèves devraient pouvoir s'y exprimer, discuter entre eux de ce travail collaboratif auquel ils participent. Parler d'eux, aussi, de leur vie dans ces pays ou régions si différents... Dire, écrire, communiquer, faire connaissance, "CORRESPONDRE" dans les deux sens du terme (Petit Robert) :

1. entretenir des relations épistolaires
2. transmettre des nouvelles d'un lieu éloigné

La rubrique "SALLE DES PROFS", dans laquelle j'écris aujourd'hui, est pour nous, les enseignants. Si Internet nous rapproche dans un projet commun, il rigidifie aussi nos relations professionnelles dans le contexte pédagogique auquel nous avons adhéré.

Pas plus que nos élèves, nous n'aurons de contacts personnels les uns avec les autres. Nous devrons nous contenter de cette transmission informatisée qui ne permet pas aux affects de s'exprimer. Je reconnais que c'est un peu frustrant, beaucoup même, parce qu'au fil de nos échanges, je ressens de l'empathie pour l'un ou l'autre de mes collègues du bout du Monde - ou tout simplement de la France - et que je risque de jamais ne rencontrer autrement que par l'écrit.

En mettant en place un système de correspondance scolaire (par internet ou non), nous exposons nos élèves aussi à ce sentiment de frustration. Le prétexte du projet d'activité commun aide (ou contribue) - à mon sens - à désaffectiver la relation entre nos jeunes. Je ne souhaite pas que les relations qu'ils établissent entre eux se restreignent à un :
- Bonjour ! Comment ça va ?
- Moi, ça va ! et toi ?
- Moi aussi ça va ! et toi ?

LA MÉTÉO - mais nous aurions pu parler d'autre chose - n'est qu'un médiateur, un "objet transitionnel" dont, toute au long de cette année, nous nous sommes emparés et, que nous avons fait partager à nos élèves. Je souhaitais que, pour nos "chérubins" (comme dit notre collègue Yanick, de La Réunion), il devienne objet de - excusez-moi du peu - de PASSION et de PLAISIR, qu'ils auraient ENVIE de partager avec les autres "chérubins" du bout du Monde.

En tout cas, pour mes élèves, ça a marché ! Et pourtant, lorsque j'ai bati ce projet pendant l'été 2004, je pensais que ma classe disposerait d'une connection Internet en septembre. Erreur ! Exceptés quelques privilégiés qui disposent d'Internet en famille, mes élèves n'ont pu voir le site qu'hier, pour la première fois. Ils étaient heureux, et pourtant, ils ont travaillé, un an, dans "le vide" : chaque carte qu'ils ont réalisée avec soin, application, motivation, pour qu'elle soit mise en ligne... ils ne la voyaient pas sur l'ordinateur !!! Vous vous rendez compte !!!!
Il paraît que ça sera mieux, l'année prochaine et que mes élèves pourront eux-mêmes rentrer leurs données directement dans le site. On rêve... et on y croit.

Il semble que la plupart d'entre vous ne soit pas mieux lotie que moi. On fait avec les moyens du bord, on bricole, on bidouille... Mais, reconnaissons-le, ÇA MARCHE QUAND MÊME !

Alors, l'année prochaine, pour celles et ceux qui voudront continuer ou démarrer l'aventure, on améliorera, on peaufinera et...

ON CONTINUERA À AIMER TRAVAILLER ENSEMBLE.

Martine - IME - MEYRIEU LES ÉTANGS - ISÈRE - FRANCE
LA MARTINIQUE, le 29 juin 2005

Concernant les prévisions, notre saison cyclonique a débuté très tôt. Nous avons déjà 2 dépressions qui provoquent des montées d'eau, des éboulement de terrain, des maisons qui s'effondrent, des quartiers entiers sont sinistrés(maison neuve jamais habitée). La saison cyclonique a commencé très tôt depuis début juin. Très forte chaleur alternée avec grosse pluie et vent fort. Ce qui est inhabituel pour nous ; en général les vacances sont ensoleillées sur les plages. Aujourd'hui : prévision de temps orageux et rafales.

Patricia ROSALIE


SOMMAIRE DU MOIS
CONSULTER LA TABLE DES MATIÈRES DU SITE
et...
MERCI DE NOUS ACCORDER QUELQUES INSTANTS POUR RÉPONDRE À NOTRE SONDAGE


page d'accueil




Blogs, Correspondants...
Correspondance internationale pour les jeunes
ARC EN CIEL - LA SALLE DES PROFS (Ecoles du Monde)    -    Auteur : Martine Crasez - France


8288 visiteurs depuis 2005-05-22
dernière mise à jour : 2006-10-30

Blogs / Pages perso  -  Etudiants du Monde / Students of the World
Etudiants du Monde >> Sites Perso / Blogs >> Ecoles du Monde >> Blog #629
Crée ton propre blog (gratuit) !

Espace réservé à l'auteur du site
Mot de passe :
Mot de passe oublié ? - unpublish